GROUPE D'EXPLORATION ÉMOTIONNELLE Postanale

Un rendez-vous pour les personnes en post-partum

Tu viens d’avoir un bébé et tu as beaucoup d’émotions dont tu ne sais que faire ?

Tu te sens un peu seul·e dans ton postpartum ?

Tu aimerais échanger sur ce que tu vis dans un espace bienveillant ?

Mettre des mots sur ce qui t’arrive n’est pas facile. Tu manques de temps, d’énergie, de recul…

Je facilite le processus pour que tu te sentes mieux avec ce que tu vis

Une heure pour toi (même s’il est tout à fait possible de nourrir, bercer un enfant en même temps et de faire des pauses). Une heure dans un espace bienveillant, sans jugement où tu pourras déposer tes ressentis et creuser ce qu’il y a derrière.

C’est un espace ouvert toutes les semaines, le jeudi de 12h30 à 13h30 (heure de Paris), en ligne (sur zoom). Tu peux tout à fait déjeuner en même temps.
Tu viens quand tu veux, régulièrement ou ponctuellement.

Ces ateliers permettent de s'imposer un temps pour soi ce qui est très difficile en temps normal mais encore plus en postpartum. Je pense pourtant qu'il est nécessaire de prendre du recul, d'essayer de mettre des mots sur cette période si spéciale. Et je sais aussi l’importance de la communauté dans ces moments, de se sentir entendue, entourée, comprise, écoutée, soutenue. Je suis venue aussi parce que je je sais que Claire est dans la bienveillance absolue que ce soit concernant nos propos ou pour notre disponibilité (compliquée les premières semaines avec un nouveau né). Il n’y a aucune pression et c’est important dans cette période ou on en ressent déjà assez. Je le recommande à absolument toutes les jeunes mamans, premier post partum ou pas, qui trouvent ça plus ou moins facile. Il n’y a aucun engagement sur la durée donc pour moi aucune raison de se priver de ce cercle bienveillant.
Nancy

Quand on devient parent (et dans notre société patriarcale, quand on devient mère en particulier), on passe par de sacrées tempêtes émotionnelles. Et on peut se sentir tellement démuni·e·s, tellement seul·e·s.

Ce groupe est pensé pour les personnes qui viennent de mettre au monde un enfant. Car je prends en compte dans mon accompagnement les spécificités de certaines modifications psychiques et physiques possibles de la personne qui a porté et mis enfanté. J’ai notamment étudié la « préoccupation maternelle primaire » (Winnicott) et les phases hormonales par lesquelles on passe quand on donne la vie.

(J’espère un jour pouvoir proposer des rendez-vous pour les deuxièmes parents et les couples).

Il est possible de rejoindre le groupe dès la naissance de ton enfant ou (bien) plus tard et de rester autant que tu en as besoin. Ce temps intense de transformation et d’adaptation du postpartum a une temporalité différente pour chacun·e.
C’est à toi de voir quand ça t’appelle et pour combien de temps !

Et tu n’as aucune obligation de régularité et de justification de ta présence ou non (l’idée est de te soutenir, pas de t’ajouter une contrainte).

Il y a deux questions derrière celle-ci :

Pourquoi « personnes » et pas mères ou femmes ?
J’ai cheminé dans mon accompagnement en périnatalité en entendant beaucoup parler de « puissance féminine », de « féminin sacré » etc. 
Et l’idée que d’avoir un utérus et de porter et mettre au monde un enfant puisse être une source de changement et de force totalement niée par la société patriarcale me parle beaucoup. Je pense qu’en effet, on peut potentiellement y puiser tellement si l’environnement et les circonstances nous le permettent.
Sauf que faire de l’empowerment féminin en niant l’existence de la réalité de certaines personnes me dérangent. Tu peux être un homme trans ou une personne non binaire et vivre une grossesse, une naissance et un post-partum et donc passer par ses chamboulements potentiellement transformateurs. C’est pourquoi j’ai fait le choix d’être inclusive.
Si tu es en effet, un homme trans ou une personne non-binaire qui vient de mettre au monde un enfant, sache que tu es bienvenu·e dans le groupe.
C’est mon travail de m’assurer que tout le monde s’y sente bien, soutenu·e, compris·e, accepté·e quelles soient son identité et son histoire.

Et sinon, c’est quoi le post-partum ?
La première définition, c’est « le temps entre l’accouchement et le retour des règles » – prendre cela en compte donnerait une limite claire, mais dans les faits, cela peut se produire six semaines après la naissance, ou jusqu’à 18 mois… Et surtout, ce n’est absolument pas pertinent au niveau des des vécus du chamboulement hormonal, émotionnel, cérébral qu’on peut vivre en postnatal. Le cerveau mettrait jusqu’à 2/3 ans pour se stabiliser à nouveau après la naissance !
Et j’aime dire avec un peu de malice qu’on peut vivre un post-partum pour le restant de sa vie, l’identité de personne qui a donné la vie peut se tisser pendant des années…
Bref, ce groupe, c’est pour quand tu te sens remué·e par tout ça ou juste que tu sens que tu as besoin d’un endroit bienveillant et d’un groupe pour discuter de tes émotions par rapport aux changements de cet état.

Je voulais garantir que si on partage des informations dans le groupe, elles sont pertinentes, j’ai donc suivi la formation paramanadoula avec Michel Odent et Liliana Lammers : Naissance, physiologie et avenir de l’humanité.

D’autre part, comme le sujet du post-partum me passionne, je m’informe énormément à ce propos.

Mais je ne suis pas là pour te conseiller, juste pour porter un espace et partager autour des ressentis du post-partum.

Je suis aussi vigilante à diriger vers une information fiable ou vers des professionnels s’il semble que le besoin s’en fait sentir (par exemple sur les questions de dépression post-natal, d’allaitement, de rééducations..).

Mais le cœur du sujet, c’est vraiment tes émotions et là est mon domaine d’expertise.

Chaque participant·e dit comment elle se sent si elle le souhaite.

Puis vient le premier exercice d’écriture, très rapide en intuitive, souvent 60 secondes pour compléter une phrase.

Tu pourras, si tu le souhaites lire ce que tu as écrit et de là naissent les discussions.

Vient ensuite généralement un deuxième exercice écrit plus long pour creuser plus profondément ce que tu ressens sur la thématique.

On peut écrire et parler de maternité, de changement, de corps, de la naissance, du couple… Et de tous les sujets qui peuvent te toucher émotionnellement en post-partum.

Des exemples de thèmes abordés : le rapport au corps, la relation avec le (futur) bébé, les attentes, les projections dans la naissances, les peurs, la place des proches, les ressentis physiques et psychiques de la grossesse…

Tu penses peut-être :

« Je n’ai pas le temps, j’ai déjà du mal à me nourrir et me laver »

Tu as l’impression qu’on a déjà du mal à déjà répondre aux besoins primaires de ton bébé… Alors s’offrir un rendez-vous pour toi !

La bonne nouvelle c’est : tu es totalement libre de venir une fois, deux fois, de décider chaque jeudi au dernier moment. Ce n’est pas une obligation en plus mais une proposition en plus, pour te faire du bien.

Tu peux aussi être en pyjama, pas coiffée, manger en même temps, partir au milieu, ne pas mettre la caméra, ne pas faire certains exercices.

C’est une offre chaque jeudi, une possibilité, une communauté ouverte, bienveillante. Une opportunité.

Et bien sûr, tu peux nourrir votre bébé, le bercer, l’avoir sur toi, partir au milieu d’une phrase pour le consoler…

Ce temps pour toi, il peut être aussi bénéfique que de dormir, manger. Prendre soin de toi, de tes émotions, de ce qui vit en toi est vital.

« J’ai peur que le partage en groupe me culpabilise encore plus sur ce que je fais avec mon bébé »

Le sujet n’est pas la manière dont tu es avec ton/tes enfant(s), ton choix pour le biberon ou le sein, ta gestion de son sommeil ou la manière dont tu as accouché…

Le sujet, c’est ce que tu ressens. Toute émotion est légitime. Tous tes ressentis seront accueillis avec bienveillance. Je suis là pour rappeler que ce qu’on partage n’appelle pas au jugement et que nos réactions sur ce qu’écrivent les autres nous disent d’abord quelque chose sur nous-même.

Et puis le fait que ce soit en ligne te donne la grande liberté de l’anonymat.

Et si vraiment tu as peur du groupe, je propose aussi de l’accompagnement individuel.

« Mais je ne sais écrire »

Le but n’est pas de créer des textes pour les publier. L’objectif c’est que le biais de l’écrit, la forme d’exercices, le temps court, la contrainte permet de faire sortir.

Et ce qu’écrivent les autres peut te parler aussi. C’est une opportunité offerte d’explorer ses émotions. Il n’y a rien à perdre et pas de médaille à gagner non plus !

D’où tu veux. Il suffit d’une connexion internet et de quoi écrire (clavier ou papier).
Tu peux tout à fait manger en même temps, d’où l’heure de la pause déjeuner.

Les ateliers sont sur Zoom. Il n’y a pas de compte à créer, juste à installer (gratuitement) le logiciel sur ton ordinateur, téléphone ou tablette.

Le prix est libre et conscient. Pour que ce soit à la portée de tout·e·s, pour que vous ne vous sentiez pas obligée de participer, coupable de manquer alors que tu as payé un certain prix…

À la fin du mois, je t’envoie un récapitulatif du nombre de rendez-vous que tu as faits et tu payes ce qui te parait juste par rapport à ce que ça t’a apporté et tes moyens. (J’applique le même esprit que je mets dans les ateliers, avoir toujours en tête de ne pas tirer de jugement hâtif sur ce que tu oses partager avec moi.)

J’ai choisi de venir dans le groupe d’exploration émotionnel postnatal pour continuer à me sentir aussi entourée que lors de ma grossesse. Je me suis sentie écoutée et comprise durant ce torrent d’émotions qu’apporte la naissance d’un enfant. Lorsque je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, Claire et les autres mamans m’ont permis de trouver les mots pour exprimer ce que je ressentais. J’ai pu identifier mes besoins, et ainsi les exprimer à mes proches pour qu’ils m’aident à les combler. Je garde un doux souvenir de cette période pourtant si difficile. Ce groupe m’a beaucoup apporté dans ma construction de mère et de femme après la grossesse. Mettre des mots semaine après semaine, dès le début de mon post-partum, et prendre ce temps pour moi (parfois tout en allaitant ou en changeant une couche) m’a permis d’être apaisée. C’était mon souffle de la semaine, mon moment à moi pour moi. C’est très précieux en post-partum.
Elisabeth

C’est tous les jeudis de 12h30 à 13h30.
Tu es libre de venir une fois « pour voir », de sauter des semaines parce que ça ne t’arrange pas, de décider au dernier moment…

 

Il suffit de remplir le formulaire ci-dessous puis tu recevras toutes les informations par e-mail :