Qui suis-je ?

Un peu de mon histoire

« Tu nous en dis un peu plus sur toi ? »

Je suis une femme, la trentaine. Je suis écrivaine – depuis que je sais écrire mais j’ai mis du temps à revendiquer le grand mot.

Aventurière, française vivant aux Pays-Bas depuis dix ans après avoir bien voyagé, mariée à L’Amoureux, néerlandais.

Je suis maman de deux petits enfants. Enfants, merveilleux et fatigants. Ils m’ont fait grandir et continue de leur faire. L’exploration émotionnelle leur doit beaucoup.

Je suis aussi serial-entrepreneuse (ceci est ma troisième entreprise), féministe, hypersensible, curieuse, amoureuse de la vie, incorrigible optimiste (mais je déteste la positivité toxique).

Aussi : je fais 1.85m, je souris beaucoup et je parle avec les mains, j’aime les robes (bonus si elles tournent), marcher pieds nus, prendre des risques, serrer les gens que j’aime dans les bras, voyager et manger aussi. J’aime profondément la vie.

J’adore résoudre des problèmes, découvrir de nouvelles choses, rencontrer des gens différents, écouter et raconter des histoires.

J’ai un profond besoin de communauté, de liberté, de partage et d’impact sur le monde.

 

Elle ne capitule jamais. Elle est volontaire, tenace et ambitieuse.
Ma maman, dans son discours à mon mariage (avec les yeux de l'amour donc)

« Et tu as toujours écrit et facilité l’exploration émotionnelle ? » 

Professionnellement non. 

Mais finalement quand même un peu toujours, oui…

Quand j’étais petite, je voulais être maîtresse ou écrivain.


J’ai donc fait L, puis une licence de lettres modernes et un master de didactique du français langue étrangère et seconde. La dernière année de ma licence, je suis passée à l’enseignement à distance et je suis partie à l’étranger pour pouvoir travailler, voyager et étudier en même temps. Je pense que je n’aurais jamais réussi si bien mon master sans toutes ces heures de transport, à vadrouiller aux 4 coins de l’Europe avec mes cours sous le bras. 

Je suis devenue professeure de français à l’étranger. J’ai vécu un été en Irlande et un au Burkina Faso, puis j’ai passé un an en Angleterre, six mois en Allemagne et finalement j’ai posé mes affaires aux Pays-Bas (rapport à l’amoureux néerlandais). J’ai toujours été intéressée par l’autre dans sa diversité et son unicité. 

Enseigner a été une vocation pour moi, j’ai donné cours à des enfants (à partir de 6 mois !), des adolescents, des adultes, des pro, dans des écoles, des associations, dans le supérieur, au collège, dans des centres de langues. 

En 2015, je suis devenue entrepreneuse. J’ai commencé toute seule, en free-lance et puis je me suis associée pour créer une école pour le français à Amsterdam. Une des plus belles aventures de ma vie ! Je suis devenue cheffe d’entreprise, j’ai appris mille choses, de la gestion de clientèle à celle d’équipe, du marketing à la comptabilité. Ce qu’est devenu ce projet me rend immensément fière, il existe un endroit à Amsterdam où on peut apprendre le français de manière dynamique, fun, avec une équipe du tonnerre et dans des conditions privilégiées. C’était une merveilleuse aventure humaine pour moi. 

Mais début 2020, j’ai décidé de la quitter car mon quotidien ne répondait plus à mes besoins et mes envies. Je souhaitais un autre équilibre et d’autres challenges. Cela est beaucoup lié au fait qu’entre deux, je suis devenue mère deux fois et ça a fait bouger beaucoup de choses en moi ! Je pensais suivre mes passions depuis toujours mais ça faisait plusieurs mois que mes émotions et mon corps me rappelaient qu’ils seraient temps de les écouter.

Je suis partie sans savoir exactement quel serait le nouveau chapitre. La crise covid19 et son confinement ont aussi chamboulé mes plans.
J’ai pris du temps pour creuser des choses que je n’avais pas creusées depuis longtemps.
J’ai pris des cours en ligne : 

* « Dr. Marshall Rosenberg’s Only Online Training Course on Nonviolent Communication », une formation approfondie sur la Communication Non Violente qui me passionnait depuis des années.
* « Love as a force of social justice » (Anne Firth Murray, Stanford University), un cours sur l’amour dans le sens de l’empathie et la compassion pour changer le monde (rien que ça !) 

Et puis, j’ai été chercher dans l’écriture un chemin, j’ai beaucoup écrit à cette période là, sur mes émotions et mes besoins. J’ai aussi beaucoup étudié l’écriture expressive et intuitive.

Et puis une épiphanie : j’ai eu cette idée d’exploration émotionnelle par l’écrit et le partage. Pour permettre à d’autres aussi de cheminer vers une meilleure compréhension de ce qui vit en eux et d’être plus aligné·e·s.

Et ça correspondait en tout point à ce que j’avais envie de faire et à mes qualités et compétences.

C’est comme ça que cette nouvelle aventure est née ! 

La suite de l’histoire, nous l’écrivons aujourd’hui avec l’exploration émotionnelle.